A quoi sert un bilan patrimonial ?

A quoi sert un bilan patrimonial ?

Plus qu’un inventaire des possessions et des obligations, le bilan de patrimoine est une véritable feuille de route dans la gestion et la fructification de la fortune. Le bilan comprend en effet la situation patrimoniale, mais aussi les objectifs, les stratégies de gestion et les projections. Que faut-il savoir sur le bilan patrimonial, et pourquoi y a-t-on recours ? 

Qu’est-ce qu’un bilan patrimonial ?

Le bilan patrimonial se définit par l’étude approfondie portant sur plusieurs aspects d’un patrimoine. Un bilan comprend de ce fait, la situation patrimoniale de l’intéressé, ses projets et objectifs futurs, ainsi que les stratégies de gestion envisagées pour permettre l’atteinte desdits objectifs. Les actifs, les passifs et les valeurs hors bilan sont autant de critères pris en compte à cet effet. Bien que tout détenteur de patrimoine puisse réaliser un tel bilan, faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine s’avère une alternative plus intéressante. Le gestionnaire de patrimoine est en effet en mesure d’assurer une pertinence et une efficacité optimales du bilan, en vue de favoriser une meilleure fructification. Rendez-vous ici pour bénéficier d’un accompagnement dans l’établissement de votre bilan de patrimoine. 

Pourquoi établir un bilan patrimonial ?

Plusieurs facteurs justifient l’établissement d’un bilan patrimonial, que ce soit pour le détenteur de patrimoine ou pour les tiers tels que les successeurs. 

Envisager une meilleure gestion

Le bilan patrimonial est un préalable à la bonne gestion du patrimoine, et devra être réalisé lorsqu’on fait appel à un cabinet de conseil. Le gestionnaire établira à cet effet, un inventaire des actifs et des passifs de son client afin de déterminer sa situation patrimoniale. Sur la base des informations réunies, l’expert en gestion de patrimoine sera en mesure de suggérer une stratégie de fructification ou de redressement. 

Faire une déclaration de patrimoine

Dans certaines situations, le contribuable peut être soumis à une obligation de déclaration de patrimoine, laquelle requiert la réalisation d’un bilan.  C’est le cas  notamment au début à la fin d’un mandat public ou professionnel. Il en est de même pour le signalement d’une évolution de patrimoine qui devra également faire l’objet d’un bilan. 

Le domaine de la succession

Un bilan patrimonial peut aussi être réalisé dans le cadre d’une succession. Pour le légataire ou le donateur, ce bilan permettra de faire l’inventaire des valeurs actives et passives à transmettre, et de réaliser une meilleure répartition en cas de bénéficiaires multiples. Il s’avère aussi important dans la définition de la quotité disponible et de la réserve héréditaire, et permet d’éviter les litiges ultérieurs entre les héritiers. Pour les successeurs, le bilan d’un patrimoine transmis facilitera l’évaluation des actifs, des passifs, de droits de succession, des abattements et avantages fiscaux, ainsi que des options de partage envisageables. 

Les éléments pris en compte dans le bilan patrimonial

Un bilan de patrimoine prend en compte plusieurs paramètres, à savoir :

L’actif

Il regroupe les valeurs matérielles, immatérielles et financières constituées par le détenteur de patrimoine. On peut notamment citer les immobiliers, les mobiliers, les parts sociales, les placements financiers, les créances et les propriétés intellectuelles. 

Le passif

Il comprend l’ensemble des obligations que le détenteur de patrimoine ou son successeur devra honorer, à savoir les dettes et découverts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *