rile ramoneur blain

Le rôle d’un ramoneur Blain

Le ramonage d’une cheminée est une obligation légale. L’entretien se fait deux fois par an : durant son utilisation pour l’hiver, puis avant ou après son utilisation hivernale. Si on peut soi-même effectuer un ramonage chimique ponctuel avec une bûche ramoneuse, le ramonage manuel doit être effectué par un professionnel. C’est le rôle du ramoneur et il est un professionnel certifié.

Garantir la sécurité des occupants

Le ramonage d’une cheminée qui utilise du fioul, du bois ou du charbon comme combustible est obligatoire. Il doit être mécanique ou manuel et effectué par un  ramoneur Blain certifié.

Le premier rôle du ramoneur est donc d’assurer le bon fonctionnement de la cheminée pour garantir le confort et la sécurité des occupants de la maison. Ainsi, il la nettoie régulièrement, contrôle les installations et, en cas de besoin, répare les dysfonctionnements.

Durant l’hiver, la cheminée est utilisée en quasi permanence. Lorsqu’on fait du feu dans la cheminée, des suies de combustion se déposent sur les parois, formant au fil des feux une couche de goudron. Les couches s’épaississent. Le conduit peut alors se boucher par encrassement. C’est une des principalement raisons d’intoxication au monoxyde de carbone.

Pour que le travail du ramoneur se passe bien, il vous faut préparer  la pièce où se trouve la cheminée. Protéger vos meubles en les couvrant par une bâche ou des draps. Déplacer vers une autre pièce les objets de valeur, pour qu’ils ne se salissent pas.

Nettoyer et assurer le bon fonctionnement de la cheminée

Avant de commencer son travail de ramonage, le ramoneur certifié doit établir un diagnostic des non-conformités apparentes.  Il doit signaler toutes anomalies, comme la présence de bistres, principale source d’incendie. C’est un dépôt de goudron et de suie, dur et épais.  En cas de dysfonctionnement, il avertit le propriétaire sur les installations à réparer. Il doit les consigner dans le certificat de ramonage.

Sur le plan technique, le ramoneur vide le cendrier, puis enlève les équipements qui se trouvent dans le foyer. Après avoir posé une bâche par terre sous la cheminée, il utilise un hérisson en acier, ajusté aux dimensions de la cheminée, pour racler de haut en bas et de bas en haut les parois.  Le hérisson se trouve à l’extrémité d’une perche ajustable, pour atteindre le haut de la cheminée. Une fois ce travail de ramonage terminé, il passe une brosse pour parfaire le grattage des parois. Il enlève la bâche avec les débris de suie. Il finalise par un aspirateur et remet en place les équipements divers.

Une fois son travail effectué, le ramoneur délivre un certificat de ramonage avec la facture. Il vous servira de preuve en cas de sinistre pour incendie ou par intoxication au monoxyde de carbone, par exemple. Noter qu’un débistrage doit se faire tous les 10 ans, au maximum.

Impact écologique et économique du rôle joué par le ramoneur

Le rôle d’un ramoneur a un impact écologique et économique certain. En effet, une cheminée bien ramonée  et éventuellement réparée a une bonne performance. La consommation des combustibles baisse considérablement. Ce qui permet aussi de faire des économies sur l’achat des combustibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *