Quel est le coût d’intervention d’une agence d’intérim ?

Quel est le coût d’intervention d’une agence d’intérim ?

Besoin d’un salarié qualifié dans le plus bref délai ? Le recours à une agence d’intérim constitue une solution avantageuse. Beaucoup de dirigeants estiment que l’intérim coûte cher. Il faut bien que l’agence prenne des marges pour couvrir ses dépenses et faire tourner ses activités. Combien coûte réellement son intervention ?

Un tour sur le fonctionnement du contrat d’intérim

Lorsqu’une entreprise confie à une agence d’intérim le recrutement d’un employé temporaire, les deux parties établissent un contrat en bonne et due forme. Les détails concernant la mission de l’agence doivent y figurer. En effet, le document doit indiquer clairement le poste à pourvoir, le profil du salarié recherché, la date de mission et sa durée. 

Il est à noter que l’intervention de l’agence d’intérim est requise lorsque l’entreprise a besoin de remplacer un salarié absent rapidement. Il en est de même en cas d’augmentation temporaire de la capacité de production.   

C’est à l’entreprise de définir la mission ou plutôt les tâches à la charge de l’agence d’intérim. Cette dernière peut prendre en charge complètement le recrutement du salarié. Sinon, elle est aussi en mesure de s’occuper uniquement de la gestion du contrat. Si vous voulez savoir combien facture une agence interim, tout dépend de la mission que vous lui confiez.

Les composants de la facture d’intérim

Les coûts inscrits dans la facture dépendent des prestations fournies. Mais en général, le salaire brut mensuel du salarié, les indemnités de fin de contrat et les indemnités compensatrices de congés payés doivent y figurer. Puisque l’agence d’intérim est l’employeur de l’intérimaire, elle s’occupe aussi des charges sociales. Ainsi, ces dernières sont inscrites dans la facture à remettre à l’entreprise utilisatrice. 

Il faut ajouter au lot les taxes sur salaires comme le taxe d’apprentissage ainsi que la taxe de transport ; la mutuelle obligatoire ainsi que les frais liés aux visites médicales organisées après l’embauche. Les frais de la gestion administrative des contrats doivent aussi figurer dans la facture. A tout cela s’ajoutent les frais de recherche et les différentes charges liées au recrutement du salarié. Enfin, vous trouverez aussi dans votre facture le coefficient de facturation. 

Ce qu’il faut savoir sur le coefficient de facturation

Comme n’importe quel prestataire de service, une agence d’intérim doit aussi penser à faire bénéfice. Ainsi, elle ne se contente pas de facturer les charges qu’elle doit supporter. Elle doit aussi inclure dans la facture sa rémunération. C’est pourquoi, elle applique le fameux coefficient de facturation. C’est un taux de rémunération fixé en tenant compte différents éléments. 

Il y a en premier lieu la difficulté de la mission à accomplir. Dans certains cas, l’entreprise utilisatrice cherche un salarié ayant un profil particulier. Du coup, la recherche devient difficile. Parfois, le candidat idéal ne se trouve pas dans le vivier de l’agence d’intérim. La réalisation de cette démarche fastidieuse a un coût.    

La durée de la mission de l’intérimaire est aussi un critère décisif dans la détermination du coefficient d’intérim à appliquer. Ainsi, pour savoir combien coûte l’intervention de l’agence, il faudra aussi tenir compte du taux de rémunération qu’elle exige. Plus il est élevé, plus le montant de la facture augmente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *