Vivre avec la misophonie

Vivre avec la misophonie

La misophonie est une peur irrationnelle de certains bruits quotidiens. Les types de sons non supportés varient d’un misophone à un autre. En outre, les patients réagissent différemment face à leur peur. Il existe plusieurs astuces permettant de mieux vivre avec cette dysfonction de l’audition. L’accompagnement d’un psychothérapeute est pour le moment le meilleur des traitements trouvés contre ce trouble.

Misophonie : un trouble neurologique nuisant à la vie quotidienne

Un misophone perçoit d’une manière maniaque ou exagérée certains sons quotidiens. C’est à cause de la présence trop importante de myéline qui sert lien de connexion entre les neurones. La surproduction de cette substance entraine alors chez le misophone une perception avec intensité accrue des bruits qu’il entend. Les patients ne peuvent donc pas mener une vie quotidienne tranquille. Ils souffrent beaucoup en présence des sons déclencheurs comme le claquement de porte, le grincement des chaussures, les bruits de déglutition, le ronflement, le reniflement, etc.

Les misophones sont-ils conscients de ce qui leur arrive ?

En fait, la misophonie reste un trouble psychologique très difficile à diagnostiquer. Il faut donc consulter un spécialiste pour être sûr et connaitre son degré d’atteinte ou de guérison. Au début, les malades ne sont pas conscientes de ce qui leur arrive. Cette maladie peut commencer à leur faire souffrir depuis leur enfance ou leur adolescence. Elle peut aussi atteindre les personnes de tout âge. Les signes de la misophonie sont généralement imprévisibles et involontaires. Certains patients sont à même de se comporter violemment en entendant les sons qui les dérangent.

Réduire la douleur

Seules les personnes atteintes de la missophonie sont en mesure de comprendre leur douleur. Certaines d’entre elles se débrouillent merveilleusement en s’efforçant de limiter leur perception des sons déclencheurs. Pour ce faire, elles adoptent des stratégies de camouflage en écoutant de la musique avec un écouteur ou en se bouchant les oreilles. D’autres misophones préfèrent tout simplement éviter les bruits non tolérés. Ils ne sortent pas de chez eux et ont tendance à se désocialiser. À noter qu’il n’existe encore aucune solution précise pour atténuer les symptômes de la misophonie. La plus sûre est de se sentir mieux avec les moyens qui sont à portée de main.

Mieux vivre avec la misophonie : les solutions proposées par des spécialistes

Pour mieux vivre avec la misophonie, il n’y a que très peu de solutions. Ces dernières ne permettent pas de faire disparaitre complètement le trouble. Elles aident à se sentir mieux. Ainsi, les patients ont intérêt à vivre avec, tout en s’efforçant de bien gérer leurs réactions. Ils peuvent aussi se faire aider par un spécialiste en consultant, par exemple, un thérapeute misophonie. Celui-ci peut proposer différents types d’accompagnements psychothérapeutiques, entre autres, la CCT ou thérapie cognitivo-comportementale et la thérapie d’habituation. Il y a aussi le Counseling, une sorte de thérapie de groupe dans laquelle un patient sera invité à parler franchement de ce qu’il ressent. Cela permet de déterminer la vraie nature de sa maladie et établir un accompagnement bien adapté. D’autres astuces sont disponibles sur https://benfeel.com/fr/astuces-conseils-misophone/.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *